MatriceLab chap 1 et une invitée surprise vraiment pas lolilol

Je vous avais promis un retour d’expérience sur MatriceLab. Pour le moment, je n’ai fait que le prélèvement (il y a exactement deux semaines), ce sera donc le chapitre 1 de cette aventure. (pour ceux qui s’en fiche de MatriceLab mais qui veulent découvrir l’invitée mystère, rendez-vous directement au dernier paragraphe !)

L’idée de cet article c’est de comprendre pourquoi il est absolument nécessaire de te délester de 400 € (le prix de l’aventure) et absolument génial d’envoyer un morceau du meilleur de toi-même (ce cher endomètre) à un (en fait deux d’ailleurs) labo parisien.

Tout d’abord, revenons sur l’intérêt de cette biopsie. Il est préconisé de réaliser l’analyse quand il y a eu plusieurs transferts d’embryons de bonnes qualités sans grossesse ou plusieurs fausse couches. Il faut rappeler que cette analyse est encore au stade de l’étude ce qui veut dire que son efficacité n’est pas (encore) prouvé par une étude scientifique. Cependant, les résultats sont prometteurs et l’équipe de mon centre pma nous a dit avoir obtenu de très bons résultats une fois le protocole établi avec MatriceLab.

Ce labo (MatriceLab Innove) va analyser l’endomètre, la muqueuse utérine où le(s) embryon(s) sont censés s’accrocher. Il y a en tout trois profils qui ressortent de cette analyse : le profil normal bien sûr (mais si c’est ton résultat, t’as juste filé 400€ pour rien, alors limite faut souhaiter de ne « pas être normal ») ; le profil de sous activation immunitaire et le profil de sur activation immunitaire.

Pour faire simple, pour qu’un embryon adhère à l’endomètre (alors que l’utérus est à l’origine anti-adhésif), il faut une réaction immunitaire minimale. Si elle n’a pas lieu, l’embryon n’arrive pas à s’implanter. Si c’est ce cas qui est trouvé lors de la biopsie, un protocole cherchant à activer la réaction immunitaire sera prescrit (comme une « agression » de l’endomètre le cycle avant la fiv, un protocole qui permet d’éviter l’hyperstimulation qui minore encore les défenses immunitaires).

cache_5242222

Mais il ne faut pas que la réaction immunitaire soit trop importante : si vous avez une sur activation immunitaire, l’embryon pourra s’implanter mais sera immédiatement détruit par votre corps qui le reconnaîtra comme élément extérieur – à détruire. Le protocole visera alors à minorer la réaction immunitaire avec des anti-inflammatoires, des antibiotiques par exemple.

cache_5243371

L’analyse en elle-même a lieu entre 5 à 9 jours après l’ovulation (avec cycle spontané lorsqu’il n’y a pas de problème d’ovulation, sinon cycle substitué). Voilà précisément comment ça s’est passé pour nous :

Nous avons fait l’analyse au cours d’un cycle spontané, sans dater l’ovulation (mes cycles sont réguliers et une datation précise de l’ovulation est de toute façon faite au cours de l’analyse). La seule chose que j’ai eu à faire, c’est de donner la date de mes règles et ma gynéco m’a inscrite pour la biopsie (qui a eu lieu pour ma part en salle de transfert). Ce jour-là, j’ai vraiment eu l’impression de revivre un transfert : tu t’installes (dans la position bien connue et adorée bien sûr !), spéculum, une sorte de longue pipette qui ressemble fortement à un cathéter de transfert dans ton dedans. La gynécologue va aller avec cette pipette gratter dans l’utérus. Je dis gratter et c’est vraiment le mot : c’est la sensation que ça fait. Ce n’est pas vraiment douloureux, plutôt désagréable (personnellement, le passage du col m’a fait davantage mal. Mais c’est toujours le cas pour moi, j’ai un col très biscornu). Ca ne dure pas longtemps, à peine une minute et ensuite la gynécologue répartit tes morceaux d’endomètre (que j’ai eu la chance de voir, c’est très glamour !) dans deux récipients. Une petite écho pour la route (mesure de l’épaisseur de l’endomètre) et c’est fini !

Il y a tout un questionnaire à remplir (c’est notre gynécologue qui s’en ai chargé) et deux envois à faire : l’un des tubes part à un laboratoire de pathologie (pour datation et analyse) et l’autre à MatriceLab.

Sur le document, on t’explique entre autre que tu auras les résultats sous 5 semaines (ce qui tombe pile au moment de mon prochain rendez-vous avec le Dr Célèbre, espérons qu’on les aura à temps) et que tu recevras la note de frais par mail sous 2 semaines (à régler rapidement, t’explique-t-on au risque de retarder ton dossier). Pour le moment, j’en suis à attendre ledit mail. (et les 400€ dorment encore sur mon compte épargne, les chanceux !) Je vous tiendrai bien sûr au courant de la suite, du protocole qu’on va me donner (pourvu que je ne sois pas normal, hein, croisons les doigts !) et tout et tout…

Et pour finir ce long article, nous avons le bonheur de vous présenter un nouveau membre de la famille : j’ai nommé l’hernie inguinale de l’Amoureux ! Youhouuuuu ! Et en bref, voici l’histoire de son arrivée dans nos vies : mercredi dernier, alors que je rentre un peu tard (j’ai eu des réunions l’après midi), l’Amoureux m’accueille avec une drôle de démarche, comme penché en avant. Je croyais à une blague, mais non : il a voulu casser un conduit de cheminée qui ne sert plus et en voulant soulever un boisseau (en béton plein qui doit peser 50 kg), il a ressenti une douleur à l’aine. Résultat, ça tire, et c’est tout enflé. Il a peur que ce soit une hernie inguinale, d’autant plus qu’il en a déjà eu une quand il avait 10 ans et que ça y ressemble drôlement (hahaha). Tout à l’heure, nous sommes donc allés voir un chirurgien : c’est évidemment bien une hernie mais petite. Pour lui, on peut continuer notre parcours pma et opération au printemps (sauf qu’il n’a pas l’air de réaliser qu’au printemps, le parcours ne sera peut être pas terminé…) Les mois de cette invitée surprise sont donc comptés mais on se serait bien passé de l’opération, surtout l’Amoureux. Pour le réconforter, je lui ai fait une tarte à l’ananas (il adore ça) et avant que je n’ai pu la prendre en photo, la moitié avait déjà disparu (il me soutient que c’est l’invitée surprise qui l’a mangé !)  :

20151021_201045

A très bientôt pour la suite des aventures !

Notre parcours

Je tenais à vous présenter un nouveau blog d’une copinaute qui sort de l’ombre après déjà beaucoup de galère. Bienvenue parmi nous Lili, la blogopma n’a malheureusement pas le pouvoir d’effacer nos malheurs mais les partager apaise souvent nos coeurs blessés.

lili ou comment la pma est entrée dans nos vies

Acte 1 : rencontre en décembre 2010

Acte 2 : premier bisou en janvier 2011

Acte 3 : mariage en juillet 2012 (devinez le thème acte….)

Acte 4 : envie de bébé arrêt de pilule en avril 2013 depuis rien attente attente et …. Spermogramme qui nous annonce une azoospermie, le ciel tombe.

Fiv 1 en juillet 2014 : 7 ovocytes et 3 embryons 2 transférés et —–. mais découverte d’une réserve ovarienne de crotte avec amh en berne 1.83.

Fiv 2 en février 2015 : 5 ovocytes et 3 embryons transférés mais pas jolis donc —- hystéroscopie avec polype enlevé en juillet 2015

Fiv 3 ou plutôt ponction 3 : 7 ovocytes, biopsie testiculaire positive on y croit et hop les 4 embryons névoluent plus après 3eme jour en labo aucun transfert

View original post

Blogger Recognition Award

Ca fait encore un petit moment que je n’ai pas écrit – j’avais dit « retour timide » et il l’est. Je vous lis cependant très souvent, même si je reste aussi discrète dans les commentaires. Quoiqu’il en soit, sachez que mes pensées ne vous quittent pas. J’ai été d’ailleurs très heureuse d’être nominée à la Blogger Recognition Award

Petit rappel des règles, pour commencer :

  1. Remerciements de la personne qui vous a nominée
  2. Une brève histoire de votre blog
  3. Un ou deux conseils pour de nouveaux blogueurs
  4. Une sélection de 15 autres blogs à qui vous souhaitez donner le prix

Voici donc ma maigre contribution :

  1. Cette nomination, je la dois à trois copinautes exceptionnelles. Je les remercie très sincèrement et d’autant plus que je recommençais à me murer dans le silence. Il est si facile parfois de ne plus parler, de ne plus penser pour ne pas avoir à affronter ce qui nous fait peur. Kalyz , Pénélope et Gambinou , merci de m’avoir citée alors même que je ne suis pas d’un grand soutien en ce moment (c’est un euphémisme et je le regrette fort, croyez le bien) et merci de m’avoir par vos mots incitée ainsi à venir écrire ici. C’est encore une jolie histoire de solidarité sur la blogo. ❤                                                                                                                                          Avec Kalyz, on partage la galère des zozos tordus et des embryons qui ne s’accrochent pas. On ne désespère pas et on se serre les coudes, hein Kalyz ? En plus, Kalyz fait de super gifs très drôles pour illustrer sa quête du bonheur (je ne sais même pas les faire, bouh !)                                                                                                                       Avec Gambinou, on partage la loose-attitude. Mais on va s’en sortir, Gambinou, un jour ça s’arrêtera… En plus, Gambinou fait de supers photos me font rêver. D’ailleurs, je me souviens par exemple de ton périple à Londres, j’avais un peu l’impression d’y être avec toi, les photos et le récit étaient parfait !                                          Et Pénélope, avec qui je n’ai pas beaucoup eu l’occasion de parler, de soutenir vu mon silence ces derniers temps. Mais bientôt, on va se lui montrer de quel bois on se chauffe à cette DNLP !  En plus, j’aime beaucoup la métaphore avec la mythologie grecque qui donne le ton à son blog.                                             .                                                       Toutes les quatre, nous sommes des copines de quai et les trains qui passent ne se sont pas arrêtés pour nous. Et à côté de nous, plein d’autres copines attendent, toujours et encore. Et puis, les copines qui sont montés dans le train nous envoient des nouvelles des pays lointains de la maternité et ça nous réchauffe le coeur de savoir qu’un meilleur ailleurs existe !                                                                                             .
  2. Ce blog, je l’ai ouvert parce qu’il y a un peu plus de deux ans, lorsqu’on a mis un mot sur ce qui nous empêchait de devenir parents ( Ologo-asténo-térato-spermie ), je me suis précipité sur internet pour tenter de nous rassurer. Au départ, je suis tombée sur des forums doctitruc et j’ai lu des dizaines de fils de discussions où des nanas avaient des avis pas très éclairés sur plein de choses. J’ai aussi lu des dizaines d’histoires sur ses forums qui ne se terminaient pas toujours bien. Pendant des mois, dès que j’avais un moment de libre, j’épluchais internet. Au départ, je cherchais surtout à me rassurer. Puis très vite, j’ai cherché comment améliorer ces spermos pourris. Je suis d’abord tombée sur le blog d’Adèles qui avait la même obsession que moi : améliorer la forme (au propre comme au figuré des spermatozoïdes de son homme). De fil en aiguille, je suis arrivée sur le blog de la fille. Assez vite, j’ai découvert les blogs de La Chouette, Miliette, la Reine et de lien en lien, tous vos blogs. Quand j’ai décidé d’ouvrir mon blog, j’avais d’abord en tête le besoin que je ressentais de lire des histoires similaires à la notre et je me suis dis que peut-être, à mon petit niveau, je pourrai aussi partager la mienne et qu’un jour une fille paniquée serait peut être rassurée de lire un de mes posts. Et une fois que j’ai commencé à écrire, j’ai découvert une blogo généreuse, très accueillante et bienveillante et j’y ai trouvé une chaleur humaine qui manque si souvent dans nos parcours.                                     .                                                                                                                        .
  3. Je n’ai aucun conseil à donner aux nouveaux bloggers, je suis moi même loin d’être un exemple en matière de tenue de blog. Par contre, j’espère que les nouveaux-elles bloggeurs(ses) (je pense surtout aux pmecs-ettes) trouvent de l’apaisement en écrivant leur histoire et du soutien aussi, c’est aussi ce qui permet de continuer à avancer. Je n’ai encore une fois, pas été active ces derniers temps et j’espère pouvoir revenir soutenir toutes celles qui en ont besoin.                                                      .
  4. Je suis bien sûr bonne dernière (ou presque) à participer. Autant dire que de nombreux blogs ont été déjà cités. Je vais essayer de citer des blogs qui ne l’ont pas encore été récompensés (enfin, je crois, je suis un peu à l’ouest et je suis surtout triste par avance pour celles que je vais oublier – j’ai essayé d’être méthodique mais je vais sûrement oublier des blogs – parce qu’à la base, mon idée c’est d’inclure tout le monde) :                                                                                                                          Voilà donc ma sélection, qui est composée de blog que j’ai découvert récemment :                                                                                                                                                                             Tout d’abord, une nouvelle bloggeuse Des roses et des choux qui commence son parcours. Je te le souhaite le plus rapide possible et plein de courage pour le drilling.                                                                                                                                                                                     Ensuite, Choublan qui a eu un été difficile et que j’aimerai relire prochainement.                                            Et Babypma qui se bât pour un deuxième.                                                  Puis Ginboty qui vient de monter dans le train suite à fiv1.                                                           Et Minusetsamaman qui écrit un blog de maman avec beaucoup d’humour (qui m’a vraiment fait rire avec la description de sa journée type par exemple)                                                  Et Dydymeunier à qui je souhaite rapidement le début de la vie à trois (ou davantage), par fiv-DO et/ou adoption.                                                  .
    210

    La solidarité pmesque

    Je vous dis à très vite (si, si, cette fois, je vais venir prochainement) pour vous raconter la biopsie MatriceLab (j’attends les résultats) et vous parler du nouvel objet de notre inquiétude avec l’Amoureux (ou comment toujours se créer des obstacles à notre bonheur… boréal !)